L'information utile et les outils pratiques au service de vos intérêts
JE M'IDENTIFIE
Suivez-nous
MENU
Retraite > Départ en retraite > La retraite anticipée pour carrière longue

Carrière longue : qui peut bénéficier d'une retraite anticipée ?

Le nouveau dispositif "carrières longues" offre la possibilité d'une retraite anticipée, à 60 ans ou même avant, pour tous ceux qui ont commencé à travailler tôt. Malgré sa complexité, il suscite un afflux de demandes des assurés.

6/30/16 |
| | | | |

Les conditions à remplir

Les assurés de tous les régimes peuvent bénéficier d'une retraite anticipée en raison d'une carrière longue.

Sont visés le régime général, les régimes alignés (salariés agricoles, artisans, commerçants), des travailleurs non salariés agricoles, des professions libérales, des avocats, de la fonction publique d’État, territoriale, hospitalière et des ouvriers de l’État, des ministres du culte, de la Régie autonome des transports parisiens, des industries électriques et gazières, de la Banque de France, des clercs et employés de notaires et de l'Opéra national de Paris et de la Comédie-Française.

Deux conditions sont nécessaires : avoir commencé de travailler avant 16, 17 ou 20 ans (en fonction de votre année de naissance), et avoir cotisé à cet âge 4 à 5 trimestres ; justifier d'une certaine durée de cotisation, tous régimes confondus, sur l'ensemble de sa carrière.

Les paramètres à prendre en compte

Le premier paramètre à considérer, clé d'entrée dans le dispositif de la retraite anticipée, est l'âge auquel vous avez commencé de travailler, et le nombre de trimestres cotisés en début d'activité.

Il faut ensuite apprécier le nombre de trimestres cotisés sur l'ensemble de votre carrière. Attention : dans cette durée de cotisation globale peut être intégré un quota de trimestres non travaillés, mais réputés cotisés. Sont visées les périodes de service national, d'incapacité temporaire, de maternité et de chômage indemnisé (voir ci-dessous).

Du croisement de ces deux contraintes, variables en fonction de votre date de naissance, résulte une grille de départ que nous vous présentons ci-dessous. Elle permet d'appréhender rapidement votre situation et vos possibilités de retraite anticipée.

Vous êtes né après 1955

Il est possible que les personnes nées en 1956 et ultérieurement doivent justifier d'un trimestre de cotisation supplémentaire (de 166 à 167 trimestres) pour partir en retraite à 60 ans.

La décision ou non de majorer le nombre de trimestres exigé doit faire l'objet d'un avis du Conseil d'Orientation des Retraites (COR), puis d'un décret gouvernemental, avant la fin de l'année 2013.

Le COR a déjà recommandé de rester à 166 trimestres pour les personnes nées en 1956 et il est probable que le gouvernement suive cet avis. La question reste en suspens pour les personnes nées en 1957 et après...

Vos périodes non travaillées

Le nombre de trimestres exigé pour bénéficier d'une retraite anticipée peut inclure, dans une certaine limite, des périodes non travaillées, mais réputées cotisées : le service national (4 trimestres),  les périodes indemnisées au titre de la maladie, d'un accident du travail ou de la maternité (6 trimestres, le total des périodes maladie et accident du travail ne pouvant dépasser 4 trimestres),  le chômage (2 trimestres ; pour les périodes de chômage postérieures à janvier 1980, seuls les trimestres indemnisés peuvent être comptabilisés).

Attention ! Le nombre total de trimestres (cotisés et réputés cotisés) ne peut excéder 4 pour une année civile.

Les démarches à accomplir

Pour bénéficier d'une retraite anticipée, vous devez tout d'abord demander à votre caisse régionale ou au point d'accueil retraite le plus proche une reconstitution de carrière.

Si vous pensez, sur la foi de votre reconstitution de carrière, avoir droit à une retraite anticipée, vous devez ensuite demander à votre caisse une étude préalable et, en cas de résultat positif, une attestation de situation.

Dernière étape, vous devez déposer votre demande de retraite anticipée, accompagnée de l'attestation, auprès de votre caisse de retraite.

Cas pratique...

Vous êtes né en décembre 1954, avez commencé à travailler à 18 ans, et avez cotisé 7 trimestres entre 1972 et 1974 >>> Vous disposez des 4 trimestres requis, à l'âge de 20 ans, pour prétendre à une retraite à 60 ans.

Vous avez travaillé et cotisé 160 trimestres, auxquels s'ajoutent 10 trimestres de chômage (indemnisé), 2 trimestres d'arrêt maladie et 2 trimestres d'incapacité pour accident du travail >>> vous justifiez de 166 trimestres cotisés ou réputés cotisés (160 cotisés + 6 assimilés).

Vous avez plus que les 165 trimestres exigés >>> vous pourrez partir en retraite en 2014, dès l'âge de 60 ans.

Auteur : Olivier Puren
Responsable éditorial