Cet outil vous permet de déterminer l'âge minimum légal à partir duquel vous pourrez partir à la retraite, ainsi que la durée d'assurance requise pour bénéficier d'une retraite à taux plein, c'est à dire sans décote.


À la fin de votre simulation, vous pourrez recevoir par email la synthèse des conditions de votre départ en retraite.

Indiquez votre date de naissance

1
janvier
1948
Vous pourrez partir en retraite à {{calculatedMinAge}} le {{retirmentDate.min}}{{retirmentDate.minInDays}}.

Il s'agit de l'âge minimum légal de départ en retraite pour les actifs de votre génération. La réforme des retraites votée en 2010 a repoussé progressivement cet âge de 60 ans à 62 ans, pour les actifs nés depuis juillet 1951.

Retraite anticipée pour carrière longue

Avez-vous commencé à travailler avant 16 ans ?
Avez-vous commencé à travailler avant 20 ans ?
Vous pourrez partir en retraite par anticipation à {{item.age}} si vous avez validé {{item.trimesters}} trimestres, dont {{item.youthTrimesters}} à la fin de votre {{item.startAge}}ème année.
Vous ne remplissez pas les conditions permettant de bénéficier d'une retraite anticipée pour carrière longue.

Retraite anticipée pour handicap

Avez-vous la qualité de travailleur handicapé reconnu par la Maison départementale des personnes handicapées ?
Vous pourrez partir en retraite par anticipation à :
Âge Trimestres validés Trimestres cotisés
{{handiYear.age}} ans {{handiYear.trimesters}} {{handiYear.contribTrimesters}}
Vous ne remplissez pas les conditions permettant de bénéficier d'une retraite anticipée pour handicap.

Retraite anticipée des fonctionnaires de catégorie active

Êtes-vous fonctionnaire de catégorie active ?
Avez-vous (ou allez-vous) travailler pendant 17 ans au moins dans cette catégorie ?
Vous pourrez partir en retraite par anticipation à : {{calculatedFunctCareer}}.
Vous ne remplissez pas les conditions permettant de bénéficier d'une retraite anticipée des fonctionnaires de catégorie d'active.

Laissez-nous votre email

Vous recevrez dans quelques instants la synthèse de l'âge à partir duquel vous pourrez prendre votre retraite et des conditions à réunir pour bénéficier d'une retraite à taux plein.

Exemple de mail :

Bonjour,

Vous trouverez ci-dessous la synthèse des conditions dans lesquelles vous pourrez prendre votre retraite, compte tenu des éléments que vous avez renseignés lors de votre simulation faite sur Dispofi.fr : âge minimum, âge de la retraite « à taux plein », calcul de votre retraite de base, décote, surcote, majorations, retraites complémentaires ...

60 ans... l'âge légal de départ en retraite

Vous êtes né(e) le 01/01/1948.

Pour les actifs de votre génération, l'âge légal de départ en retraite est fixé à 60 ans. C'est l'âge minimum à partir duquel vous pourrez liquider votre pension dans votre régime de retraite de base.

A noter Si vous êtes fonctionnaire, vous pouvez partir en retraite sans condition d'âge dans les cas suivants : invalidité d'origine professionnelle ou non professionnelle ; vous avez accompli 15 ans dans la fonction publique et avez un enfant atteint d'une invalidité d'au moins 80 % ; vous avez accompli 15 ans dans la fonction publique d'Etat et vous ou votre conjoint êtes atteint d'une infirmité rendant l'exercice de toute profession impossible.

Le calcul de votre retraite de base

Si vous avez validé 160 trimestres d'assurance retraite au moment de votre départ, vous aurez droit à une retraite de base à taux plein, c'est-à-dire égale à :

Vous êtes salarié : 50 % de votre salaire annuel moyen, calculé sur la base de vos 25 meilleures années.

Vous êtes fonctionnaire : 75 % de votre dernier traitement indiciaire (80% dans certains cas).

La décote de votre retraite de base

Si vous n'avez pas validé 160 trimestres d'assurance retraite à la date de votre départ, le taux de liquidation de votre retraite de base sera réduit. La décote appliquée dépendra de votre année de naissance ou de l'année d'ouverture de vos droits à la retraite. Elle sera aussi fonction du nombre de trimestres vous manquant (dans la limite de 20) pour bénéficier d'une retraite à taux plein ou pour atteindre 65 ans. Votre caisse retiendra la solution la plus avantageuse.

Au pire, le taux de liquidation de votre retraite pourra être réduit à 37,5 % ou 56,25 %, contre 50 % ou 75 % pour la retraite à taux plein (décote maximale pour les personnes nées à partir de 1953). Pour éviter l'application de la décote, vous pourrez repousser votre départ en retraite, afin de valider les trimestres manquants pour bénéficier d'une retraite à taux plein ou pour atteindre 65 ans (ou encore pour atteindre l'âge d'annulation de la décote si vous êtes fonctionnaire).

A noter Vous ne subissez pas de décote dans les cas suivants : vous êtes reconnu handicapé avec un taux d'incapacité permanente d'au moins 50 % ; vous êtes reconnu inapte au travail et êtes atteint d'un taux d'incapacité d'au moins 50 % ; vous êtes ancien combattant ou prisonnier de guerre ; vous êtes mère de famille et avez élevé au moins 3 enfants pendant 9 ans minimum avant leur 16ème anniversaire (sous conditions).

La surcote de votre retraite de base

Si vous continuez de travailler au-delà de l'âge légal à partir duquel vous pourrez partir à la retraite (soit 60 ans), chaque trimestre d'assurance engrangé en plus des 160 requis pour bénéficier d'une retraite à taux plein vous donnera droit à une majoration de 1,25 % de votre retraite de base.

65 ans... pour une retraite à taux plein automatique

La loi définit un âge à partir duquel vous aurez droit à une retraite de base à taux plein (50 % ou 75 %) de manière automatique, même si vous n'avez pas validé 160 trimestres d'assurance retraite.

Pour les actifs de votre génération, cet âge est fixé à 65 ans. Autrement dit, si vous partez à la retraite à partir de cette date, le taux de liquidation de votre retraite de base ne subira aucune décote.

Les majorations de retraite et les retraites complémentaires

Les parents qui ont eu ou élevé au moins 3 enfants bénéficient d'une majoration pour charges de famille de 10 % du montant de leur pension de base. Dans la fonction publique, chaque enfant au-delà du troisième ouvre droit à une majoration de 5 % supplémentaire.

Les retraités qui doivent recourir à l'assistance d'une tierce personne pour accomplir les actes ordinaires de la vie peuvent bénéficier de la majoration pour tierce personne. Y ont droit les personnes mises à la retraite pour inaptitude au travail, celles bénéficiant d'une pension d'invalidité de 3e catégorie, ou d'une rente d'accident du travail (ou pour maladie professionnelle) avec un taux d'incapacité permanente d'au moins 80 %.

Votre retraite de base sera complétée par les retraites complémentaires que vous verseront les régimes obligatoires auxquels vous cotisez (Arrco, Agirc, RAFP, etc.). Le cas échéant, elle sera aussi complétée par les pensions versées par les régimes de retraite conventionnellement obligatoires et par les régimes à adhésion facultative.

L'Equipe Dispofi.fr

Pour toute question d'ordre technique, vous pouvez nous contacter par téléphone au 05 32 10 86 61 *
ou nous envoyer un mail à l'adresse suivante : contact@dispofi.fr

Merci d'avoir utilisé ce service de Dispofi.fr

Votre synthèse a bien été envoyée, vous la recevrez d'ici quelques instants.

Merci d'avoir utilisé ce service de Dispofi.fr

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail. Veuillez réessayer ultérieurement. Merci d'avoir utilisé ce service de Dispofi.fr