L'information utile et les outils pratiques au service de vos intérêts
JE M'IDENTIFIE
Suivez-nous
MENU
Retraite > Retraite des fonctionnaires > L'âge de départ en retraite des fonctionnaires

Fonctionnaires : à quel âge partirez-vous en retraite ?

L'âge minimum de départ en retraite des fonctionnaires est fixé à 62 ans à partir de 2017. Celui à partir duquel vous êtes sûr de toucher une retraite à taux plein est compris entre 65 ans et 4 mois et 67 ans selon votre année de naissance. Un départ anticipé est toutefois possible, notamment si vous avez commencé à travailler très tôt.

6/30/16 |
| | | | |

L'âge minimum est repoussé à 62 ans

Vous ne pouvez prendre votre retraite que lorsque vous avez atteint l'âge minimum légal. Fixé à 60 ans jusqu'à récemment pour les fonctionnaires de catégorie sédentaire, cet âge est repoussé progressivement pour ceux nés à partir de juillet 1951.

Comme les salariés du privé, tout dépend de votre année de naissance. Si vous êtes né entre juillet et décembre 1951, vous pouvez liquider votre retraite depuis que vous avez 60 ans et 4 mois, si vous êtes né en 1952 depuis vos 60 ans et 9 mois, si vous êtes né en 1953, depuis vos 61 ans et 2 mois, si vous êtes né en 1954 à partir de 61 ans et 7 mois, et enfin si vous êtes né en 1955 ou après à partir de 62 ans.

En clair, si vous êtes né en mai 1954, vous ne pourrez partir en retraite qu’à partir de décembre 2015, à 61 ans et 7 mois. Si vous êtes né en 1955, vous serez retraité au mieux en janvier 2017 !

La dernière réforme des retraites, votée fin 2013 et publiée début 2014, ne modifie pas l'âge légal de départ en retraite.

L'âge du taux plein est repoussé à 67 ans

Si, à l'âge légal, vous liquidez votre retraite sans avoir les trimestres d'assurance requis pour votre génération, son montant subira une décote.

Par exception, si vous retardez votre départ jusqu'à un certain âge, vous toucherez une retraite sans abattement y compris si vous n'avez pas tous les trimestres requis. Fixé à 65 sans pour ceux nés avant juillet 1951, l'âge du taux plein est repoussé à 65 ans et 4 mois pour ceux nés entre juillet et décembre 1951, 65 ans et 9 mois pour ceux nés en 1952, 66 ans et 2 mois pour ceux nés en 1953, 66 ans et 7 mois pour ceux nés en 1954 et 67 ans pour ceux nés en 1955 ou après.

En clair, si vous êtes né en mai 1954, vous pourrez bénéficier d'une retraite à taux plein à partir de décembre 2020, à 66 ans et 7 mois. Si vous êtes né en 1955, à partir de janvier 2022 au mieux !

La dernière réforme des retraites allonge la durée d'assurance requise pour bénéficier du taux plein, entre 2020 et 2035. Mais l'âge du taux plein automatique est maintenu.

Des cas de départ anticipé existent

Le régime de retraite des fonctionnaires comporte plusieurs cas d’anticipation de l'âge de départ en retraite.

D'abord au profit des fonctionnaires de catégorie active (exposés à des risques particuliers) : charpentiers, éboueurs, infirmiers, policiers, sages-femmes... Ils peuvent liquider leur retraite entre 55 et 57 (avant pour certains emplois) et bénéficier du taux plein entre 60 et 62 ans.

Les agents ayant commencé à travailler tôt et justifiant d'une certaine durée d'assurance et de cotisations peuvent partir dès 56 ans, dans le cadre de la retraite pour carrière longue.

Ceux atteints d'une incapacité permanente d'au moins 80 % ou reconnus travailleurs handicapés peuvent prendre leur retraite pour handicap à partir de 55 ans.

Les fonctionnaires peuvent prendre leur retraite sans condition d'âge s'ils ont accompli au moins 15 ans de services et sont atteints (ou leur conjoint) d'une infirmité ou d'une maladie incurable. Ou s'ils sont parents d'un enfant atteint d'une invalidité grave. En revanche, le fonctionnaire ayant 3 enfants et 15 ans d'ancienneté ne peut plus bénéficier d'une retraite anticipée.

D'autres dérogations sont admises au profit des fonctionnaires invalides remplissant un rôle d'aidant familial, ou de certains agents de la fonction publique hospitalière (infirmiers et paramédicaux).

Un minimum d'activité est exigée

Pour pouvoir toucher une retraite en tant que fonctionnaire, vous devrez avoir exercé dans la fonction publique pendant une certaine durée. C'est la durée minimum de services publics.

Depuis janvier 2011, cette durée s'établit à 2 ans (8 trimestres d'assurance), effectués dans un ou plusieurs emplois de la fonction publique. Jusqu'en décembre 2010, elle était fixée à 15 ans.

Par exception, les fonctionnaires de catégorie active doivent justifier d'une durée de service minimum plus longue dans un ou plusieurs emplois relevant de cette catégorie pour pouvoir prétendre à une retraite anticipée.

La durée de 15 ans applicable pour eux jusqu'en juin 2011, s'allonge progressivement depuis. Elle atteint 17 ans pour les départs à partir de 2015, et elle était de 16 ans et 7 mois pour un départ en 2014.

De même, la durée minimum de 10, 25 ou 30 ans de services prévue pour certains emplois de catégorie active, est progressivement relevée de 2 ans entre 2011 et 2015, pour atteindre 12, 27 et 32 ans de service.

Les fonctionnaires justifiant de moins de 2 ans de service relèvent du régime général de la Sécurité sociale pour leur retraite de base. Il en va de même de ceux de catégorie active qui n'ont pas exercé leur emploi pendant la durée minimum exigée pour la catégorie dont ils relèvent.

L'information sur votre future retraite

Dès que vous avez validé 2 trimestres de retraite, votre caisse vous adresse un document d'information qui présente la retraite par répartition. 

A 35 ans, puis tous les 5 ans, votre caisse vous adresse un relevé de situation individuelle qui vous indique la durée d'assurance ou les points acquis dans chaque régime.

A 55 ans, puis tous les 5 ans, vous recevez une estimation indicative globale de vos pensions, accompagnée d'une information sur le cumul emploi-retraite ou la retraite progressive.

À partir de 45 ans, vous pouvez demander un entretien individuel d’information pour être informé de vos droits à pension, des perspectives d'évolution de ces droits, du montant estimé de votre future pension et des dispositifs permettant de l'améliorer.

Vos démarches pour partir à la retraite

Vous devrez formuler votre demande de départ en retraite au moins six mois avant la date choisie pour arrêter votre carrière.

La demande de liquidation de votre pension de retraite devra être adressée par écrit à votre service gestionnaire du personnel, ou directement au Service des retraites de l'Etat (SRE).

Votre demande, qui vaudra également pour la retraite additionnelle de la fonction publique, devra être établie sur un formulaire type différent selon la fonction publique ou l'administration dont vous relevez (Etat, collectivités locales, hôpitaux...).

Le document devra impérativement être accompagné d'un certain nombre de pièces justificatives attestant le déroulement de votre carrière et permettant de reconstituer vos droits.

Auteur : Olivier Puren
Responsable éditorial