Information en début de carrière pour tous les entrants dans la vie active, information spécifique pour les candidats à l’expatriation, "point étape retraite" pour tous à partir de 45 ans... ces nouveaux droits sont efficaces depuis le 1er janvier 2012 !

Expliquer la retraite par répartition aux jeunes actifs

Les jeunes qui entrent dans la vie active recevront désormais un document explicatif sur les mécanismes de la retraite par répartition à la française. Ce document leur sera adressé l’année suivant celle au cours de laquelle ils auront validé au moins deux trimestres dans l’un des régimes de retraite de base obligatoire. Il leur expliquera notamment les règles d’acquisition des droits à retraite et l'incidence sur ces derniers des modalités d'exercice de leur activité et des événements susceptibles d'affecter leur carrière.

Il leur rappellera aussi la possibilité qui leur est offerte, s’ils travaillent à temps partiel ou si leur rémunération ne peut être déterminée selon leur nombre d'heures travaillées, de cotiser pour la retraite sur la base d’un salaire à temps plein.

Faire le point sur ses droits futurs à 45 ans

Depuis cette année, chaque futur retraité âgé de 45 ans se voit offrir la possibilité de rencontrer un conseiller retraite pour procéder à un examen de ses droits à retraite et bénéficier d'un conseil sur l'ensemble des instruments dont il dispose pour améliorer sa future pension : Perp, assurance vie, contrats Madelin, Préfon, etc.

Cet entretien, le "point étape retraite", porte aussi sur les perspectives d'évolution de ses droits, compte tenu des choix et des aléas de carrière éventuels et sur les possibilités de cumuler un emploi et une retraite, tels que des périodes d'étude ou de formation, de chômage, de travail pénible, d'emploi à temps partiel, de maladie, d'accident du travail ou de maladie professionnelle ou de congé maternité.

Cet entretien permet ainsi au futur retraité de mesurer les conséquences de ses choix professionnels sur sa future pension. Il est notamment destiné aux personnes, de plus en plus nombreuses, qui n'ont pas un parcours linéaire : celles qui ont effectué leur carrière dans différents régimes (privé puis public par exemple). Ou encore les assurés qui ont connu des périodes de chômage, de temps partiel, qui ont travaillé à l'étranger. Il leur permet, par exemple, de prévoir ou non des rachats de trimestres. Mais attention, il ne permet pas de donner une estimation précise du niveau de pension, à ce stade de la vie professionnelle !