L'information utile et les outils pratiques au service de vos intérêts
JE M'IDENTIFIE
Suivez-nous
MENU
Retraite > retraite des fonctionnaires > L'épargne retraite des fonctionnaires

L'épargne retraite des fonctionnaires

Les fonctionnaires peuvent se constituer une retraite supplémentaire pendant leur vie active, grâce au régime Préfon notamment. Une solution à mettre en concurrence avec d'autres produits d'épargne de long terme, type Perp ou assurance vie.

6/30/16 |
| | | | |

Préfon Retraite

Le régime Préfon est ouvert à tous les fonctionnaires (agents de l’État fonctionnaires ou contractuels, des collectivités territoriales, hospitaliers, des établissements publics, anciens agents…) et à leurs conjoints.

Les cotisations versées permettent de se constituer un complément de revenus à percevoir uniquement à l’heure de la retraite, en plus de la retraite de base et de la retraite complémentaire. Ces cotisations sont déductibles des revenus imposables, dans certaines limites communes à l'ensemble des produits d'épargne retraite, procurant à l'épargnant une économie d'impôt d'autant plus importante qu'il est fortement imposé.

En contrepartie de l'avantage fiscal obtenu pendant la phase d'épargne, la rente (ou le capital) servie à la sortie est fiscalisée.

Corem, CRH

Les dispositifs Corem et CRH permettent également aux fonctionnaires de se constituer une retraite supplémentaire individuelle. Ils fonctionnent sur le même principe que le régime Préfon (déduction des cotisations du revenu imposable, dans certaines limites, et imposition de la rente perçue).

Le Complément de retraite mutualiste (Corem), réservé au départ aux enseignants, est désormais ouvert aux adhérents de toutes les mutuelles affiliées à l'Union Mutualiste Retraite (UMR) qui gère le dispositif.

La Complémentaire retraite des hospitaliers (CRH) est ouverte aux personnels travaillant dans l'un des 2 500 hôpitaux gérés par le Comité de Gestion des Œuvres Sociales des établissements hospitaliers publics (CGOS), ainsi qu'à leurs conjoints, partenaires pacsés ou concubins.

Perp ou Préfon ?

Alternative aux produits d'épargne retraite dédiés aux fonctionnaires, le plan d'épargne retraite populaire (Perp) est lui ouvert à tous. Les cotisations versées sont aussi défiscalisantes, et elles permettent de se constituer une épargne liquidable uniquement à l'heure de la retraite, principalement en rente et accessoirement en capital.

Le régime Préfon est plus sécurisant car les sommes épargnées sont immédiatement transformées en points de rente, ce qui permet d'évaluer son montant à tout moment et d'ajuster ces versements en conséquence. Il est aussi plus souple car l'épargne est récupérable dès 55 ans, sans avoir à attendre l'âge de la retraite. Enfin, l'avantage fiscal est provisoirement plus généreux.

Le Perp offre à l'inverse d'avantage de supports d'investissement sur lesquels placer son épargne, donc des espoirs de gains supérieurs dans la durée.

Epargne retraite ou assurance vie ?

Les produits d'épargne retraite type Préfon ou Perp sont des produits "tunnel". L'épargne qui y est placée est bloquée jusqu'à l'heure de la retraite et elle ne peut pas être récupérée avant, sauf coup dur. Avant d'ouvrir un tel placement, mieux vaut donc déjà disposer d'une épargne liquide mobilisable rapidement en cas de besoin.

Ces placements retraite permettent de réduire ses impôts pendant la phase d'épargne mais servent un revenu fiscalisé à la sortie. Ils sont donc surtout destinés aux actifs fortement imposés qui verront leurs impôts baisser à la retraite.

L'assurance vie peut également être envisagée pour une épargne à long terme, en vue de la retraite. Certes, l'épargne accumulée n'ouvre droit à aucun avantage fiscal, mais en retour les revenus perçus sont largement défiscalisés après 8 ans. En outre, l'épargne investie est récupérable à tout moment.

Auteur : Olivier Puren
Responsable éditorial